L’apporteur d’affaire

Nous avons remarqué, au cours des échanges que nous avons les entreprises qui souhaitent recruter un agent commercial, une confusion entre plusieurs termes : agent-commercial, vrp mutlicartes et apporteur d’affaires. Nous avons déjà publié un article qui fait la synthèse de la différence entre un agent commercial et un vrp multicartes, nous allons aborder dans cet article l’apporteur d’affaires.

Autrement appelé « entremetteur », l’apporteur d’affaires est un expert de la relation. À titre indépendant, il prend en charge la mise en relation des entreprises, des personnes privées ou d’un prospect et d’un vendeur qui cherchent à réaliser des opérations commerciales entre eux. Il reçoit en contrepartie une commission ou une rétribution financière. Cet agent est une personne physique ou une personne morale. Son statut peut être juridique ou commercial. Certains d’entre eux n’ont même pas de statut lié à leur activité. L’apporteur d’affaires dispose, en effet, d’une bonne connaissance de toutes les facettes techniques des offres du marché et de tous les processus de commercialisation. Professionnel indépendant, performant et réactif, il doit, en plus, faire preuve des solides talents de négociateurs ainsi que d’un bon sens du commerce et de la communication afin d’établir un bon contact avec ses interlocuteurs.

Les missions d’un apporteur d’affaires

En principe, l’apporteur d’affaires recherche, recommande et prescrit les services et/ou les produits d’une entreprise à une autre entité en quête d’un partenaire potentiel ou d’un fournisseur. Sa principale mission est donc de mettre en rapport un vendeur et en acheteur afin qu’ils passent à un contrat commercial. Cet agent doit déployer tous les moyens pour faciliter cette mise en relation. Mais, il ne sera pas tenu responsable si les deux parties n’ont pas conclu un contrat. Il n’a, de ce fait, aucune responsabilité vis-à-vis du prospect et de l’entreprise qui l’engage. Il faut signaler qu’il sera judicieux pour les entreprises de rédiger un contrat d’apport d’affaires pour prévoir les éventuels litiges.

Différence entre apporteur d’affaires et les autres intermédiaires de commerce

Il ne faut pas confondre l’apporteur d’affaires avec les autres intermédiaires de commerce comme le courtier, le commissionnaire ou encore l’agent commercial. Comme l’on a déjà dit auparavant, il n’a pas de statut légal défini. Ce métier n’est pas règlementé par la loi. Contrairement à la profession de l’agent commercial qui est régie par l’article L134-1 et suivants du Code de Commerce. Par ailleurs, un agent commercial agit au nom d’une société alors qu’un apporteur d’affaires est indépendant. Il joue le rôle d’un simple entremetteur. Ce qui différencie ce métier à celui d’un commissionnaire c’est que ce dernier accomplit des actes commerciaux pour son propre compte ou pour celui d’un commettant. Enfin, les missions d’un apporteur d’affaires et d’un courtier se rapprochent un peu, sauf que ce dernier en fait sa propre profession et c’est réglementé. Contrairement au premier qui n’a aucun statut.

Nous espérons que cet article vous permettra de bien comprendre ce qu’est un apporteur d’affaire. Si vous souhaitez que nous abordions d’autres notions dans nos prochains articles, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *